Accueil
BÉATRICE ARNAC EN OFFRANDE


On m'a souvent, pour ne pas dire très souvent, posé cette question : " Il existe peu d'artistes de toutes disciplines ayant, de leur vivant, une presse et des témoignages internationaux aussi unanimement élogieux et même passionnés que vous. Comment expliquez-vous ce manque de reconnaissance, autrement dit : pourquoi n'êtes-vous pas ou n'avez-vous pas été une star ?"

Je peux aujourd'hui, à l'automne de ma vie, y répondre. J'ai eu le temps de réfléchir, de comprendre mes décisions et d'analyser mes actes. Ma modestie dût-elle en souffrir, je sais ce que je suis... mes choix de vie ont été d'une rigueur absolue.
Tout d'abord il y a l'impossibilité de dissocier de la VERTU (au sens large du terme) l'amour et le respect portés à mon art à la nature, aux animaux et à la réflexion.
Et ce dégoût - le mot n'est pas trop fort - pour l'ambiance du métier, de ses acteurs (encore une fois au sens large du terme) : décideurs, directeurs, intermédiaires, responsable de tous poils, incompétents, incultes, ignorants, prétentieux, démagogues, hypocrites, grossiers, seule une petite poignée d' artistes créateurs trouve grâce à mes yeux...
Si on avait voulu tuer l'art, la culture et l'éducation, ainsi qu'abêtir les populations, on ne s'y serait pas pris autrement !

Dans les années 80, j'ai bifurqué vers la solitude sans abandonner -bien au contraire, avec de fantastiques forces intérieures pour m'aider- mon travail ni mon éthique et consacré les dons que l'on veut bien me reconnaître à mes engagements.

Mes spectacles thématiques, mes écrits, mon enseignement respectent les humains, l'esprit, la nature, les animaux, la poésie, réel absolu - Tous unis. Et ceci depuis + de 40 ans.

« Tenez-vous loin de moi que je puisse vous respecter ». (Jules Renard)

 

 

"Quant à la Terre, elle n'est que le testicule de Dieu."
Marcel ARNAC (83 cm d'aventures)

Marcel ARNAC vient d'entrer en 2015 dans la bibliothèque de la Pléiade en tenant la main de François Villon qu'il avait illustré en 1928 et dont les œuvres complètes viennent d'être ré-éditées.